• Créateur de soldats de plomb et figurines historiques
  • Appelez-le: +261 020 22 482 00
0

Boutique en ligne

nouveautebtn

8e siecle

17e siecle

ancienregime

premiereempire

deuxiemeempire

18e siecle 2

19e siecle

civils btn

figurinesdumonde

accessoires btn

continentperdu

humour btn

jeux d'échecs

 

ImprimerE-mail

Légionnaire des compagnies montées campagne du mexique 1867

Disponibilité: En stock
Référence du produit: DPIA 002
Avec expédition Livraison standard pour 0,00 €

60,00 €

FournisseursART MINIATURE

Legionnaire des compagnies montées au Mexique 1864-1867 

De 1857 à 1860 le Mexique est en guerre civile qui oppose le parti conservateur de Félix ZULOAGA aux libéraux de Benito JUAREZ. Après la reconnaissance des Etats Unis (6 avril 1859) JUAREZ contrôle le pays. Les caisses étant vides à la suite de cette guerre, JUAREZ fit voter un décret interdisant tout paiement des dettes ou d'intérêts en faveur d'étrangers en juillet 1861, il confisque aussi les biens de l'église.

Les états créanciers à savoir l'Espagne, la Grande Bretagne et la France passérent alors une convention, et le 30 octobre 1761 suivant, envoyèrent alors un corps expéditionnaire au Mexique.

700 marins britanniques, 6000 espagnols prélevés à CUBA, et 2600 français commandés par le Général LORENCEY débarquent à VERA CRUZ. Lors des négociations la France réclame volontairement des indemnités exorbitantes, dans le but non avoué du projet de conquête et de création d'un Empire mexicain, dont la couronne sera offerte à l'Archiduc Maximilien d'Autriche. JUAREZ refuse le règlement de la dette et des indemnités. L'Espagne et l'Angleterre furent désintéressées par le Président mexicain. Les Français restent donc seuls au Mexique. Le conflit devient donc inéluctable.

L'ordre est donné aux troupes françaises de marcher sur la deuxième ville du Mexique PUEBLA situé à 100 Km de la capitale MEXICO. Une armée de 6000 hommes commandée par le Général Charles Ferdinand LATRILLE, se retrouve devant PUEBLA. Le 5 mai 1862 face à un ennemi supérieur en nombre, 12000 mexicains commandés par le Général Ignacio ZARAGOZA, la bataille fut violente, et le corps expéditionnaire dut se retirer. Les Français perdirent 800 hommes blessés ou morts, les Mexicains 227 hommes. Suite à cette défaite la France envoya 30 000 soldats en renforts au Mexique, commandé par le Général Elie Frédéric FOREY. Il ne disposera de cavalerie qu'à partir de janvier 1862.

Le 19 mars 1863 commence le nouveau siège de PUEBLA. La garnison de la ville comporte 15000 hommes derrière des fortifications renforcées. Le siège dura 62 jours avec des combats de rue acharnés. Des pièces de siège sont rassemblées à VERA CRUZ, ils doivent être convoyés sur PUEBLA, le convoi comprend aussi la contribution française à la campagne du Mexique soit 3 millions de francs or. Le Colonel Francesco de PAULA MILAN commandant trois bataillons d'infanterie de 400 hommes chacun et 850 cavaliers, soit au total 2050 mexicains très bien équipés tente d'intercepter et détruire ce convoi, ce plan est déjoué, grace au sacrifice dans le village de CAMERONE ( en vérité CAMARON ) du Capitaine DANJOU, du Sous Lieutenant VILAIN, du Caporal MAINE et des 62 hommes de la 3ème compagnie de la légion étrangère qui tiennent tête toute la journée du 30 avril 1863 à la furia des mexicains. Ils permirent au convoi d'atteindre PUEBLA qui capitula le 19 mai 1863 à la suite de la victoire décisive du Général BAZAINE à SAN LORENZO le 8 mai 1863.

Pour diriger ce nouvel Empire, Le choix de Napoléon III se porte sur l'Archiduc MAXIMILIEN le frère de l'Empereur d'Autriche FRANCOIS-JOSEPH. Ordre est donné à BAZAINE d'en finir avec les Juaristes. Fort de son expérience de la campagne d'Algérie celui ci mène une campagne dans le nord du Mexique. La terreur des unités de contre-guérilla commandé par le Colonel Charles DUPIN provoque l'hostilité et la haine des mexicains.

Jusqu'à la fin de 1865 la campagne ne comporte plus d'engagements majeurs, malgré des combats de guérilla menés avec succés. Le gouvernement américain reconnaissant comme seul légitime gouvernement celui de JUAREZ, lui fournissent des armes et matériels.

Les pressions diplomatiques des Etats Unis sur la France s'accroit. Une armée de 50000 hommes est rassemblée au Texas, sous le commandement du Général SHERIDAN, plus de 100000 volontaires sont prêts à le rejoindre.
Réaliste Napoléon III proclame la victoire et commence le retrait du corps expéditionnaire. Devant les tensions en Europe provoquées par l'affrontement entre l'Autriche et la Prusse, les dernières troupes françaises quittent le pays au début 1867.

L'Empereur MAXIMILIEN refuse d'abdiquer, trahi par ces propres hommes il est exécuté le 19 mai 1867. JUAREZ repris le pouvoir jusqu'à sa mort en 1872.
Le Général FOREY disposera de cavalerie pour affronter et poursuivre les " GUERILLEROS " et " LANCEROS " mexicains qu'à partir de janvier 1862.

ETAT DE LA CAVALERIE DURANT LA CAMPAGNE DU MEXIQUE

CHASSEUR D'AFRIQUE :
- 2ème escadron (1 seul peloton) débarqué le 7 janvier 1862 .
- 1er escadron.
- 3ème escadron
(Ces deux derniers escadrons débarquèrent en même temps que les renforts des nouvelles troupes à pieds. )
soit un total de 200 chasseurs d'afrique pour 171 chevaux arabes.

Ils restèrent dans les mémoires mexicaines sous le titre peu flatteur de "carcineros azules" traduction les "bouchers bleus" ce qui prouve avec quelle ardeur les chasseurs d'afrique usèrent de leurs sabres !

Le 2 novembre 1862 trois autres pelotons débarquèrent à VERA CRUZ avec le Colonel de BREMOND D'ARS qui prenait le commandement devant ORIZABA du 1ER régiment de marche de Cavalerie , lequel venait d'être créé avec un second régiment de marche, la brigade de Cavalerie, commandée par le Général de Brigade de MIRANDOL. Le second régiment de marche placé sous le commandement du Colonel du BARAIL était composé de 2 escadrons du 3ème CHASSEUR D'AFRIQUE et de 2 escadrons du 3ème CHASSEUR D'AFRIQUE ET 2 du 12ème CHASSEUR A CHEVAL.

CHASSEUR A CHEVAL :
Pour compléter le 2ème régiment de marche de cavalerie il fut choisi 2 escadrons du 12ème Chasseur à Cheval sous les ordres du Lieutenant-Colonel MARGUERITTE.

HUSSARDS :
Le 5ème HUSSARD débarqué en mars 1862 sous le commandement du Capitaine BARBUT. Il fut renforcé en début 1863 par le 2ème escadron du Capitaine FOUSSAT, formant ainsi un demi- régiment placé sous les ordres du Lieutenant-Colonel SAUTEREAU DUPART.

L'ESCADRON MONTE DE LA LEGION ETRANGERE :
Pour gagner l'ennemi de vitesse, le harceler , l'avoir à sa merci, la légion étrangère qui fut présente dès le début des opérations créa en juin 1864 son propre escadron de cavalerie, destiné à tenir le rôle des dragons qui rendirent les plus grands services lors de la dernière campagne.

Cette unité fut pourvue du fusil d'infanterie ou de dragon et du sabre de cavalerie légère. Les harnachements provenaient des Chasseurs d'Afrique et les montures du pays. Les hommes furent choisis parmi les fantassins de la légion ayant servi dans la cavalerie. La reserve était importante puisque la Légion Etrangère dans sa presque totalité ont été transportée d'Algérie directement au Mexique ou elle laissa plus de 2000 morts.

Un second escadron renforça le premier escadron vers septembre 1866. La Légion a perdu durant la campagne du Mexique 31 Officiers, 1917 sous officiers et hommes de troupe tués ou morts de maladie.

LA CONTRE GUERILLA :
Les guerilleros mexicains harcelaient par petits groupes les convois de ravitaillement, les troupes en marche, et disparaissaient dans la nature. Le Colonel DUPIN préconisa la création d'une unité spéciale, dénommée " CONTRE GUERILLA " pour les utiliser en troupes légères pour contre carrer ces attaques. Elle fut élaborée par le Général DOUAY, elle comprenait environ 1000 hommes, et cantonnée le 14 février 1863 sur le plateau d'ALNAMAC. En fait ce n'était que l'homologation d'un corps indépendant constitué par le Suisse de STOEKLIN.

Ce corps stationna à MEDELLIN puis VERA CRUZ et fut commandé par le Colonel DUPIN qui se rendit célèbre par ses actions menées autour du port de TAMAULIPAS. L'unité comprenait de l'infanterie, de la cavalerie, de l'artillerie. Cette troupe était composée d'un certain nombre de Français, d' Allemands, de Belges , de Mexicains, Espagnols, Américains (tant nordistes que sudistes) et même un superbe " nègre " de Tombouctou ! leur uniforme était, veste boléro rouge à brandebourgs noirs et le sombrero, ils étaient armés de sabre, de mousqueton et de lance, pour lutter à arme égale contre les lanceros mexicains.


UNIFORME de l’escadron monté de la légion étrangère: 
KEPI : rouge à bandeau  et passepoils bleu foncé, visière et jugulaire de cuir noir.
CRAVATE : bleu de ciel foncé.
VESTE : bleu foncé, col bleu foncé, patte de collet rouge. Bouton de cuivre.
GIBERNE : de cuir noir
BANDEROLE PORTE GIBERNE ET CEINTURON : blanc, garniture de cuivre.
CEINTURE DE LAINE : rouge ou bleu de ciel foncé.
PANTALONS : garance, basanes de cuir noir.
CHAUSSURE : de cuir noir.
SABRE : monture de laiton,  dragonne blanche.
<span style="font-f

Il n'y a pas encore de commentaire sur ce produit.